Les balades

bernay

Bernay et son circuit pédestre "l'eau, la pierre et le bois"

Ville à l'architecture typiquement normande, le charme des rivières qui parcourent la ville, les maisons à pans de bois, les vieux quartiers riche en histoire, la rue Follope et ses antiquaires, les bois sculptés,...et surtout la magistrale abbatiale Notre-Dame (1050), le musée des Beaux-Arts (faïence rouennaise, tableaux et sculptures), l'église Sainte-Croix, la basilique Notre-Dame de la Couture,… sauront assurément vous séduire, comme vous étonner.
Village du bec hellouin

Le Bec Hellouin, élu plus beau village de France (2007)

Dans le petit vallon du Bec, à l'ombre de sa majestueuse et paisible abbaye et de la tour Saint-Nicolas, autour de son église paroissiale et de ses places verdoyantes, s'alignent des maisons à colombages aux fenêtres abondamment fleuries
Brionne

Brionne

Son donjon carré (XI) surplombant la cité est l'un des rares donjons carrés normands encore debout – A voir la maison des poupées, la champignonnière et la maison de Lorraine (XVII), siège de l'office de tourisme, qui conserve un pressoir du siècle dernier. Aux beaux jours, vous pourrez assister aux fêtes de villages ou aux défilés de charitons au sein d'un des 22 villages du canton, qui vous feront découvrir l'architecture locale : chaumières, lavoirs, moulins,…
L'arboretum d'harcourt

L'Arboretum d'Harcourt

A été créé au début du siècle dernier par l'Académie d'agriculture de France. Ce patrimoine végétal unique se compose de 470 espèces d’arbres répartis sur 11 hectares. Avec une collection unique d'un millier d'arbres (séquoia, hêtres tortillards, cyprès chauves, métaséquoïa, nothofagus,...) l'Arboretum d'Harcourt se classe parmi les plus importants de France avec 9 arbres classés au Patrimoine national.
Pont Audemer

Le circuit pédestre du vieux Pont-Audemer

La "ville du cuir", avec l'église Saint-Ouen, les échoppes, les maisons à colombages ou à encorbellements du Moyen Age, hôtels particuliers de le Renaissance, maisons citadines du XVII siècle, demeures bourgeoises en brique et en pierre du siècle des Lumières et enfin enduits décorés du siècle dernier.
Cormeilles

La petite ville de Cormeilles

Offre au visiteur le charme de ses maisons anciennes à colombages et une particularité unique en Normandie : la nef de son église, qui domine la cité, s'élève bizarrement en pente douce jusqu'à l'autel. Autour de la bourgade, un sentier de la biodiversité fait découvrir les richesses du bocage normand au promeneur, qui saura trouver réconfort ouvre les portes de sa fameuse distillerie.
Le marais vernier

Le marais Vernier et la Risle maritime

Deux réserves naturelles qui se visitent accompagné de Dame Nature. Le Marais Vernier, zone classée d’intérêt écologique européen, au cœur du Parc Naturel Régional des Boucles de la Seine Normande, compte parmi les sites les plus rares de la région. Quant à la Risle maritime, elle abrite la route des chaumières et des abbayes (de Bonport, Jumièges, Bec Hellouin,…).
honfleur

Honfleur et ses peintres

Aux portes du Pays d'Auge et de la Côte Fleurie, Honfleur, petite cité maritime vous invite à la découverte de ses ruelles pittoresques et de ses vieilles maisons au coeur d'un secteur sauvegardé de 37 hectares créé en 1974. A la fois port de pêche, de commerce et de plaisance, la ville a su préserver et mettre en valeur un riche patrimoine historique et artistique, comme en témoignent les nombreuses galeries et artisans d’Art.
Trouville

Deauville-Trouville

A 1 heure, on peut marcher sur les célèbres « Planches » en bord de mer, écouter les mouettes, découvrir l’architecture de villégiature, aujourd’hui protégée, entendre le bruit du sabot du cheval sur le macadam, regarder scintiller les lumières du casino, dans une station balnéaire de renommée internationale. Depuis 150 ans que la ville existe, le charme de Deauville a séduit les personnalités les plus diverses : les écrivains, comme Gustave Flaubert, Apollinaire, les chroniqueurs, Sacha Guitry, Tristan Bernard ; les peintres, comme Van Dongen, Dufy, Boudin, qui captèrent les couleurs de son ciel pour éclairer leurs tableaux ; Coco Chanel, qui ouvrit ici sa première boutique ; le roi Farouk, qui adorait les Planches ; André Citroën, qui fit un banco de trop sur les tapis verts du casino ; L’Aga Khan et Rita Hayworth, qui choisirent ce décor pour leur romance, et plus récemment Michaël Douglas et Catherine Zeta Jones, dont l’idylle naquit ici, pendant le Festival du Cinéma Américain…
Rouen

Rouen

Rouen est evêché depuis l'an 270. Les vestiges d'une première grande église du 4ème siècle ont été retrouvés du côté nord de la Cathédrale gothique actuelle. La Cathédrale Notre-Dame de Rouen est un véritable livre d'histoire de l'art illustrant 1000 ans d'évolution. Mais, la ville entière est un trésor pour les amateurs : chaque maison a son histoire, surtout dans la quartier des antiquaires. Les églises St Ouen, St Maclou, Ste Jeanne d'Arc sont un ‘‘must'' , le Gros Horloge, le palais de justice un délice.
Le moulin saint amour

Le moulin Amour

La Vallée de l'Oison est la plus petite des rivières de l'Eure mais, jadis, 17 moulins tournaient au fil de son cours. Restauré par des passionnés, le Moulin Amour, du nom de son dernier meunier Désiré Amour, en reste un vivant témoignage. A Saint-Ouen-de-Pontcheuil, cet écomusée de la meunerie traditionnelle propose de ombreuses animations et vous invite à flâner dans son potager conservatoire et sur le sentier de découverte de la diversité biologique d'une zone humide.
Le pont de normandie

Les ponts de Normandie

Le temps d’une journée, prenez le bac pour traverser la Seine, puis tout au long de la journée, alternez rive droite et rive gauche en traversant les ponts et les époques (Tancarville, Brotonne et de Normandie) jusqu’à l’estuaire avec le Havre et Honfleur.
ifs millenaires

Ifs millénaires à la Haye-de-Routot

Près de l'église, se trouvent deux Ifs millénaires. Leurs circonférences est de 14 et 16 mètres. L’âge de ces 2 arbres est estimé à 1500 ans. Ces arbres sont en bonne santé ! Ce sont les siècles et non les hommes qui ont creusé leurs troncs. Au XIXème siècle , les arbres étaient devenus si imposants et les creux de leurs troncs si profonds que l'idée s'imposa d'y aménager dans l'un , une chapelle dédiée à Sainte Anne et dans l'autre , un oratoire dédié à Notre Dame de Lourdes !!!


Envie d'une parenthèse ?

En savoir +